Newsletter
Pitch en anglais : les coachs d'EnglishBooster (...)

Pitch en anglais : les coachs d’EnglishBooster aident des entrepreneurs

Published in News - 05 February 2013

Paris, le 4 février 2013 – EnglishBooster, spécialiste du coaching et de la formation à la prise de parole en public en anglais, sera présent sur le Salon des Entrepreneurs les 6 et 7 février après-midi. En association avec le mouvement 100 JOURS POUR ENTREPRENDRE, EnglishBooster animera un atelier ouvert aux jeunes créateurs qui veulent apprendre à pitcher leur projet en anglais. Chaque participant bénéficiera d’un coaching individualisé avant d’enregistrer son pitch en studio.

« Nous sommes heureux de contribuer au mouvement 100 JOURS POUR ENTREPRENDRE et de soutenir ainsi l’entrepreneuriat chez les jeunes. Vendre son projet en moins de trois minutes est un exercice difficile mais incontournable pour tout porteur de projet », déclare Jean-Baptiste Bénard, Président-fondateur d’EnglishBooster.

Si le concept du pitch n’est pas neuf, il s’impose plus que jamais comme le passage obligé de l’entrepreneur. « À l’heure du tout numérique, il faut convaincre toujours plus vite et plus fort. Dans le cadre des activités de notre mouvement, il nous semble essentiel de donner aux jeunes entrepreneurs des outils pour réussir leur pitch », ajoute Diaa Elyaacoubi du mouvement 100 JOURS POUR ENTREPRENDRE.

Pourquoi donc le faire en anglais ?

La première raison est pragmatique : savoir pitcher son projet en anglais permet de toucher un nombre plus important d’investisseurs, de partenaires et clients potentiels – et plus particulièrement dans une capitale comme Paris qui s’est considérablement internationalisée au cours des dix derniers années.

La deuxième raison est plus « contre-intuitive ». « Contrairement à ce que pense une majorité de personnes, un Français peut pitcher avec plus d’impact en anglais qu’en français. Le faire en anglais l’oblige à se concentrer sur l’essentiel : l’objectif de son pitch, ses messages clés, son ‘call-to-action’. Le champ lexical est plus restreint, les mots employés plus simples. Malgré les imperfections linguistiques, le pitch est au final plus marquant », indique Marc Porter, consultant-formateur chez EnglishBooster.

L’atelier sera organisé le 6 février de 14h30 à 17h30 et le 7 février de 14h00 à 17h00 sur l’espace jeune (Stand 285). Les entrepreneurs seront coachés individuellement et en petits groupes de trois personnes.